Jean Ziegler à Rennes le 9 février 2013

Rencontre avec Jean Ziegler le 9 février à 15 h 30 aux Champs Libres

La Librairie Greenwich, Les Champs Libres, Amnesty International et le Cridev invitent Jean Ziegler, vice-président du Comité consultatif des Droits de l’Homme à l’ONU, à intervenir autour de son livre Destruction massive : géopolitique de la faim (éd. du Seuil).

librairiegreenwich-jeanzieglerJean Ziegler connaît bien le problème de la faim dans le monde, il a été rapporteur spécial à l’ONU pour le droit à l’alimentation de 2001 à 2008.
Dans son dernier ouvrage,
Destruction massive : géopolitique de la faim, il dresse un état des lieux documenté et engagé : « La destruction, chaque année, de dizaines de millions d’hommes, de femmes et d’enfants par la faim constitue le scandale de notre siècle. Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim. Sur une planète qui regorge pourtant de richesses… Dans son état actuel, en effet, l’agriculture mondiale pourrait nourrir sans problèmes 12 milliards d’êtres humains, soit deux fois la population actuelle. Il n’existe donc à cet égard aucune fatalité.
 Un enfant qui meurt de faim est un enfant assassiné. »

Le droit à l’alimentation et ses ennemis
Il ne s’arrête pas au constat et identifie les responsables de cette destruction massive d’une partie de l’humanité.
Les sept ou huit sociétés transcontinentales qui dominent le commerce mondial des aliments de base (maïs, riz et blés) qui couvrent 75 % de l’alimentation mondiale.
Les grands fonds d’investissement, qui, depuis la crise financière de 2008, se sont repositionnés sur les Bourses de matières premières principalement agricoles, et font des profits spéculatifs astronomiques sur le dos des affamés — entre 2006 et 2010, les capitaux engagés sur les Bourses de matières premières agricoles ont augmenté de 2 300 %.
Les cultures d’agrocarburants qui spolient les cultures vivrières, le dumping agricole de l’Union européenne, etc.

Un espoir : combattre démocratiquement
Pour Jean Ziegler ce fléau n’est pas fatal. Pour preuve, les insurrections paysannes en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud, qui se réapproprient les terres accaparées par les hedge funds et les trust.
S’il dénonce le fait que les pays dominateurs et responsables sont des démocraties, il rappelle qu’il n’y a pas d’impuissance en démocratie. En Europe, nous avons toutes les armes – élections, mobilisations populaires, associatives, etc. — pour briser cet ordre cannibale du monde.

Jean Ziegler
Professeur émérite de sociologie à l’université de Genève, il a été le premier dirigeant de la communauté d’Emmaüs genevoise. Conseiller municipal socialiste de la ville de Genève de 1963 à 1967, conseiller national de 1967 à 1983 et de 1987 à 1999, il se montre extrêmement actif en déposant de nombreuses questions et interpellations. Auteur prolixe, il a notamment publié
L’empire de la honte (éd. Fayard), La Haine de l’Occident (éd. Albin Michel) ou Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent (éd. Points Essai).

 

L’entrée est libre dans la limite des places disponibles. Réservation conseillée au 02 23 40 66 00.
La rencontre sera suivie d’une séance de dédicace.

Cette entrée a été publiée dans Actualités and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *